Habitat sur pilotis

Le béton est le matériaux de construction devenu majoritaire ue sur Carabane.
Le béton était réservé aux habitations coloniales et les cases en matériaux végétal : ronier palmier étaient nombreuses. Aujourd'hui de manière incompréhensible pour une ile ou le transpoert coûte cher chacun construit en ciment, sable (hélas souvent prélevé dans le sol de l'ile), fer à béton, ... Il n'est pas rare de voir des dalles sapées par l'érosion se casser. Pourtant ça continue.
Pourtant les diolas ont un savoir faire ancestral en matière de construction : une structure en bois, des panneaux en feuille de rosnier, des charpentes en Ronier, de la terre pour consolider et isoler.
Et pourtant les maisons en béton fleurissent le long de la plage. Des européens peu scrupuleux se sont attribués ou ont obtenu un morceau de littoral et ont construit une villa entourée de jardin et de clôture ce qui est dérisoire dans ce cadre merveilleux.
Pourquoi ne pas inaugurer un modèle de maison sur pilotis de faible hauteur (inutile de dresser des poteaux de 4m !) à même de résister à une montée des eaux accidentelle et surtout DEMONTABLE !
Une plate-forme en bois reposant sur des poteaux fixés au centre de pneux ensablés à 1m de profondeur selon la technique éprouvée en Indonésie, à la Réunion, et partout ou il faut disposer d'une base solide démontable sans béton en terrain non stable (une thèse de travaux publics est disponible).